Vous êtes ici

[1918-2018 - Centenaire de l'Armistice] Tarnos, Les Landes et la Grande Guerre : Destins croisés

Mercredi 24 octobre - 10h30

2018 marque le centenaire de l’armistice signé le 11 novembre 1918. La Ville de Tarnos s’associe à cet événement, en proposant une série d’animations pour mettre en relief le quotidien des hommes sur le front et l’implication des Landais·e·s et des Tarnosien·ne·s dans cette guerre.

Toutes les animations proposées sont gratuites.

Exposition "Tarnos, Les Landes et la Grande Guerre : Destins croisés"

  • Du 6 au 30 novembre à la Médiathèque Les Temps Modernes - gratuit

À travers une sélection de documents d’archives, de photographies et de dessins, cette exposition s’attache à montrer la vie des Français, des Landais et des Tarnosiens au front.

Situation du département pendant la guerre, quotidien des soldats, correspondances, parcours de deux soldats, bombardement de l’usine des Forges, particularité historique liée au Monument aux Morts... sont quelques-uns des aspects qui seront présentés grâce a des documents prêtés par l’Amicale du musée du 34e Régiment d’Infanterie de Mont-de-Marsan et de documents conservés aux Archives Municipales de Tarnos.

Exposition "1918 - 2018 Deux maires de Tarnos, à un siècle de distance, rendent hommage à ceux qui sont morts à la guerre croyant mourir pour la Paix"

  • Du 6 au 15 novembre à l'Hôtel de Ville

Deux artistes, Dominique BOURDIL et Jean-Claude CIMELIERE, illustrent par leurs installations ces « horreurs de la guerre ».

Ils expliquent pourquoi : "Toutes les guerres ont une fin... Alors pourquoi les commencer ?... Il y a eu en 1919, un Maire à Tarnos, Pierre DUFOURCET, qui s’est plié à l’usage de l’époque en érigeant un monument à la gloire de tous ces jeunes gens partis la fleur au fusil mais morts éventrés, fracassés dans la boue des tranchées quelques mois après. Courageusement, ce Maire a fait graver dans la pierre du monument son refus des souffrances, des drames qui escortent ceux qui sont peut-être morts en héros. Il a payé son audace au prix fort puisque le préfet de l’époque l’a destitué et a fait effacer les phrases sacrilèges sous escorte de la troupe. En 2017, un autre Maire de Tarnos, Jean-Marc LESPADE, aussi convaincu et entêté que son homologue de 1919, a fait regraver les phrases de 1919. En 100 ans, tout a changé. Tout sauf les horreurs de la guerre qu’il s’agisse de guerres de religion, de guerres de territoires, de nationalisme ou de terrorisme."

Commémoration officielle de l'Armistice - 11 novembre

Dimanche 11 novembre, rendez-vous à 11h15 place Dous Haous, au Monument aux Morts du Centre-ville, puis au Monument des Forges, à côté de la salle Maurice Thorez (à ne pas confondre avec le Mémorial de Boucau-Tarnos, au quartier des Forges)

  • Lecture par les écolier·e·s tarnosien·ne·s des poésies primées au concours organisé dans les écoles de la Ville
  • Chants des élèves de l’école municipale de musique
  • Lecture des noms des Morts au combat
  • Allocutions et dépôt de gerbes aux Monuments aux Morts du centre-ville puis place Albert Castets (à côté de la salle Maurice Thorez)

Un verre de l’amitié sera partagé à l’issue des cérémonies à la salle Maurice Thorez.

Projection / Débat

  • Jeudi 15 novembre à 19h à la Médiathèque Les Temps Modernes - gratuit

Projection d’un film documentaire suivi d’un échange avec Jean-Pierre Brethes, professeur de Lettres classiques, président de l’Amicale du 34e Régiment d’Infanterie de Mont-de-Marsan et colonel de réserve, qui évoquera la situation des 3 régiments landais le 11 novembre 1918.

Spectacle « 1914-1918, dernier courrier à mon fils »

  • Jeudi 22 novembre à 19h à la Médiathèque Les Temps Modernes - gratuit

À travers des lectures théâtralisées, la compagnie Le Théâtre du Sentier (basée à Peyrehorade) vous invite à découvrir l’œuvre du poète landais Jean Rameau, et les correspondances échangées entre sa femme et leur fils, engagé dans la guerre et qui mourut près de Verdun en août 1916, à l’âge de 32 ans.

Ce spectacle vous fait pénétrer dans l’intimité de leur correspondance, révélant les mots du poète et ce choc historique que fut cette Grande Guerre.